Le printemps : Le 4 février selon le calendrier chinois

Selon le calendrier chinois, le 4 février marque le printemps, ainsi que le nouvel an chinois qui, cette année, est sous le signe du Tigre d'Eau le 1er février 2022. Il symbolise l'indépendance et le courage.



Au printemps c'est l'énergie bois qui domine. C'est l'éveil de la nature, après le long silence du froid et de l'hiver. L'énergie remonte du sol, la sève monte, nous sommes en énergie yin, la phase ascendante qui va émerger vers le yang. Nous assistons à l'augmentation de la lumière, de la chaleur, de l'activité. Les arbres bourgeonnent, les prés reverdissent, les fleurs poussent, la vie rejaillit...


Le printemps est la saison de l'embellissement. L'énergie climatique spécifique du printemps est le vent, un vent tiède qui, en transportant les pollens, sème la vie. Le printemps est synonyme de renouveau après les rigueurs hivernales. Contrairement à l'hiver, saison de l'intériorisation, le printemps est celle de notre énergie vitale, pareille à une graine, elle va se déployer.


L'énergie de l'être humain, microcosme dans le macrocosme, va donc suivre le même mouvement et se diriger vers le haut elle aussi, de la terre vers le ciel.


D'ailleurs vous remarquerez peut-être que vous souffrez davantage de maux de tête en ce moment ? C'est le souffle du Bois, la vésicule biliaire .

Le printemps correspond au mouvement de l'expansion vers l’extérieur et dans toutes les directions, le Foie et la Vésicule biliaire en sont les organes associés. Les activités du Foie sont plus vigoureuses au printemps. Il est responsable de la libre circulation de l'énergie et déteste la surpression. S'il est libre de réguler le Qi et le sang alors il est facile de s'adapter aux changements du printemps. s'il devient hyperactif, son mouvement ascendant s'exagère induisant l'irritabilité et, comme dit précédemment, des maux de tête. Il peut aussi agresser la Rate et l'Estomac, qu'il est normalement censé contrôler en toute bienveillance.


Accueillir le printemps, c'est accueillir le renouveau, envisager de nouveaux projets...
Chez l'homme, le printemps de la vie correspond à l'enfance, à l'adolescence, c'est la période de la vie dédiée à l'éveil des sens, de l'émotionnel.

En médecine chinoise, le printemps est relié à l'énergie bois/foie, relié aux yeux, à la vue, les larmes en sont sa sécrétion, d'où certaines allergies du printemps avec des yeux irrités...Les tissus concernés sont les muscles, les tendons, les ongles.


Le foie est relié à l'émotion, à la colère, aux frustrations.

L'énergie du foie est en excès : cela se caractérise par de l'irritabilité, de l'impatience, des états colériques, jusqu'à en perdre le sommeil, des yeux rouges.

Les principales maladies par excès de l'énergie du foie sont :

Les allergies, les migraines et autres céphalées, les troubles digestifs, les troubles veineux, la tachycardie et l'hypertension, les troubles du cycle menstruel, l'hyperthyroïdie, les troubles oculaires, et des perturbations émotionnelles. L'énergie bois règle la circulation et la répartition de l'énergie et du sang. Lorsque l'énergie du foie est perturbée, l'énergie et le sang ont tendance à stagner provoquant tous ces troubles.


L'énergie du foie est en insuffisance :


Certes le sujet est irritable mais cela se traduit par un repli sur lui-même, de la colère rentrée ou non exprimée, de l'anxiété, des peurs, de l'impatience, des cauchemars, des tics ...


Les principales maladies par insuffisance de l'énergie du foie sont :



Une paresse digestive quasi permanente, une mauvaise haleine, une Insuffisance biliaire, un état de fatigue, une anxiété se traduisant par des contractures ou des spasmes musculaires, de l'hypotension, de l'herpès, une congestion veineuse...


Comment rééquilibrer ?

Tout d'abord par l'alimentation, mais il existe aussi des techniques adjuvantes telles que l'acupuncture, l'auriculothérapie, la réflexologie,le massage, le Qi Gong, le Taï Chi, la phytothérapie, les drainages, l'aromathérapie, l'homéopathie...


Mais revenons à l'alimentation. Au printemps, c'est la saveur acide qui devrait dominer dans nos assiettes car elle stimule foie et vésicule. Son absence tendra à ralentir l'activité hépatique mais à l'inverse, son excès serait la cause d'une hyperactivité de la fonction hépatique, qui pourrait être à l'origine de désordres sur l'organe sur lequel le foie exerce une action antagoniste : l'estomac.


Il convient donc de choisir judicieusement dans chaque famille d'aliments. Mais un repas équilibré se doit de nourrir les cinq énergies, c'est à dire que les cinq saveurs doivent être présentes à chaque repas (acide, amer, doux, piquant et salé).

Au printemps,

On recommande une cuisson à la vapeur, des aliments peu salés. Seront mis à l'honneur tous les aliments favorables au foie et à la rate.


Quelles plantes sauvages nous offre la nature en cette saison ?

Des pissenlits, des orties, l'ail des ours, plantes qu'il convient de mettre très régulièrement sur notre table. L'ortie, le pissenlit se prêtent à toutes sortes de préparations culinaires dont certaines sont véritablement gastronomiques .

L'ail des ours haché sera de toutes les salades et crudités. On privilégiera également les graines germées avec les crudités en début de repas, il s'agit là d'une véritable bombe de vitamines et d'oligoéléments.

Le goût doux à légèrement acide prédominera pendant la saison printanière de manière à soutenir l'énergie de la rate car si le foie devient trop puissant du fait de sa place dans les cinq mouvements connus de la médecine chinoise, cela peut entraîner un contrôle excessif du foie sur la rate, alors la rate faiblit dans ses capacités digestives. Il convient d'éviter l'excès de nourriture pour échapper aux risques de stagnation d'énergie du foie ou de surmenage de la rate. Car foie et rate sont les organes sensibles en cette saison.


Donc allègement en viandes, graisses, alcool, chocolat, sucres....


On privilégie les légumes montants comme le poireau, les légumes lacto-fermentés comme la choucroute, qui peut aussi se consommer crue en salade, les navets salés, les champignons, les radis, la rhubarbe, le cresson, l'oseille, l'asperge, les tomates, les abricots, les cèpes, la ciboule, le citron, les coings, les fraises, la goyave, la grenade, les haricots azukis, les kumquats, les mandarines, les oranges, le pamplemousse, les pêches, les poires, les pommes, les prunes, le raisin, mais aussi le lait fermenté, le sésame, le vinaigre, les viandes légères, la volaille, les poissons maigres, les fruits de mer, les céréales : le blé, le kamut, l'épeautre, l'avoine.

Le thé vert devrait être servi régulièrement au printemps.

"Bien manger c'est atteindre le ciel" Proverbe Chinois.

La phytothérapie de l'élément bois :

Du côté des plantes, il convient de faire une petite cure de plantes drainant et soutenant le foie et la vésicule biliaire telles que l'artichaut, la bardane, le radis noir, le fumeterre, le romarin, le chardon marie, la chicorée, le chrysantellum americanum, le desmodium, l'aubier de tilleul, la sève de bouleau....Une cure de jus de bouleau va en fait agir sur les deux principaux émonctoires de purification en ce début de printemps : le foie et les reins, permettant ainsi un drainage profond de l’ensemble de l’organisme et des liquides.


La période la plus favorable pour faire la cure de dépuration printanière est le mois lunaire englobant l'équinoxe du printemps qui se situe du 19 février jusqu'au 25 mars.

En gemmothérapie, genévrier, romarin, pissenlit, artichaut, bouleau.


Merci de m'avoir lu jusqu'au bout


Virginie Bellayer



19 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout